Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Fédération Régionale des MFR en Auvergne-Rhône-Alpes

Les statuts des élèves en alternance

Pour permettre à chacun de réussir selon ses envies et ses compétences, les Maisons Familiales Rurales ont diversifié leurs formations (de la 4e à la licence professionnelle), et les modes d'Alternance associés à ces formations.

La formation scolaire

Les jeunes alternent les semaines d'enseignement à la Maison Familiale Rurale et les périodes en entreprise. La scolarité, organisée selon ce principe de l'alternance, est cependant la même que celle dispensée dans un établissement où les élèves sont scolarisés à plein-temps. Les programmes sont identiques à ceux de l'enseignement classique et les diplômes préparés sont les diplômes officiels nationaux.
Les stages se déroulent dans des entreprises en rapport avec la filière choisie. La durée des stages et le nombre d'entreprises dans l'année dépendent de la formation choisie.
Les conditions sont identiques au statut scolaire "classique". Il n'y a pas de contrat de travail, contrairement à l'apprentissage, mais une convention de stage (enseignement et formation professionnelle).

La formation par apprentissage

La durée de l'apprentissage varie d’un à trois ans selon les formations. Le jeune suit la formation théorique à la Maison Familiale Rurale.
L'apprentissage se déroule dans une entreprise choisie pour la totalité du contrat.
- Public concerné : personne âgée de 16 à 26 ans.
- Procédure d'habilitiation : déclaration auprès de la Chambre du Commerce et d'Industrie ou de la Chambre des Métiers qui sera visée ensuite par les services de la DIRECCTE en vue de l'obtention d'un numéro d'agrément. Le contrat doit être établi entre le 1er juillet et le 31 octobre.
- Période d'essai : 2 mois pendant lesquels les 2 parties peuvent rompre le contrat sans indemnité, ni préavis, ni motifs précis.
- Avantages financiers pour l'entreprise : pour une entreprise employant 10 salariés au plus : exonération totale des cotisations patronales et salariales ; pour une entreprise employant plus de 10 salariés : exonération des cotisations salariales, exonération des cotisations patronales de Sécurité Sociale. L'entreprise bénéficie par ailleurs d'une indemnité compensatrice forfaitaire (aide à l'embauche), d'une aide à l'apprentissage de 2500€ à 4500€ selon les niveaux de formation et de crédits d'impôts de 2500€ à 2700€ selon les niveaux de formation.

L'Alternance en contrat de professionnalisation

La durée de la formation varie d’un à deux ans. Le jeune suit la formation théorique à la Maison Familiale Rurale et la formation professionnelle dans une entreprise du secteur choisie pour la totalité du contrat.

 

  • Public concerné : personne âgée de 16 ans ou plus (ce contrat est ouvert aux adultes).
  • Procédure d'habilitiation : demander l'autorisation de signer le contrat soit auprès de l'OPCA soit auprès de la DIRECCTE. Le contrat devra être accompagné d'une convention de formation établie entre la MFR et l'entreprise. Le contrat peut être établi un mois avant la rentrée.
  • Période d'essai : 1 mois pendant lesquels les 2 parties peuvent rompre le contrat sans indemnité, ni préavis, ni motifs précis.
  • Avantages financiers pour l'entreprise : prise en charge du coût de la formation par l'Organisme Paritaire Collecteur Agrée auquel l'entreprise verse ses contributions obligatoires (AGEFOS PME, UNIPE FORCO, APCAREG,...) ; et possibilité d'intégrer un jeune collaborateur, non pris en compte dans les effectifs au regard du Droit du Travail, à un coût salarial réduit.

La formation continue

Les adultes peuvent suivrent des cours en formation continue dans les MFR

  • Public concerné : stagiaires de la formation continue : personnes âgées de 16 à 25 ans en vue de compléter leur formation initiale, ou/et demandeurs d’emploi de 26 ans et plus pour favoriser leur retour vers l’emploi.
  • Les stagiaires de la formation continue sont rémunérés par leur entreprise (en contrat de professionnalisation), par la Région, dans le cadre d'un CIF (Congé Individuel de Formation), ou encore par les Assedics pour les demandeurs d'emploi.

La VAE (Validation des Acquis de l'Expérience)

La loi de modernisation sociale du 17 Janvier 2002 institue un droit individuel pour tous à la VAE, permettant à chacun de valoriser ses activités salariées ou personnelles afin d'accéder à une certification. La VAE est un droit permettant à toute personne engagée dans la vie active et à tout demandeur d'emploi de faire valider les acquis de son expérience pour obtenir une certification professionnelle.


Que vous soyez salarié, demandeur d'emploi, bénévole associatif, conjoint, collaborateur sans statut,... la VAE vous concerne.
Les MFR se mobilisent dans l'accompagnement VAE (l'accompagnement se situe après l'information conseil, l'étude de la recevabilité de la demande et en amont de la certification, réalisées par l'autorité et l'organisme compétents).
L'accompagnement est réalisé entre 10 et 24 heures.


Il consiste à :

  • faire le point sur les attentes du candidat,
  • valider les conditions d'accès à la VAE,
  • formaliser l'expérience professionnelle et personnelle,
  • élaborer le dossier présenté au jury
  • préparer la prestation orale devant le jury.
Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more